AccueilS'enregistrerConnexion
BIENVENUE SUR LE FORUM DES TDPN
MATCH ESL 1V1,3V3 OU 7V7, LES TDPN EN MODE FERRAILLEUR

Partagez | 
 

 A la recherche de mobilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A la recherche de mobilité   Mer 11 Sep - 16:03

En 1914 commence la Première Guerre Mondiale que tout le monde pense finir rapidement. Personne à ce moment là ne s'imagine la boucherie et le carnage que ce conflit va entraîner. C'est pourtant la guerre des tranchées qui va conduire à la création des premiers blindés de l'Histoire. L'objectif à l'époque est de permettre à l'infanterie de traverser les lignes ennemies avec une protection et un soutien contre les mitrailleuses et l'artillerie.
Et c'est l'Angleterre qui avança cette idée en premier permettant d'ouvrir une nouvelle voie d'étude aux ingénieurs de l'époque.

Le Little Willie Landship:



Voici donc le premier blindé de l'Histoire militaire apparut en 1915, à l'origine de ce projet un homme de l'amirauté britannique: Winston Churchill. Et c'est le colonel Ernest Swinton qui proposa l'idée d'un véhicule chenillée tout terrain sur le modèle des tracteurs de l'époque. Le Little Willie ne fut jamais utilisé au combat, car il n'avait pas les moyens pour traverser les systèmes de tranchées.
Mais la plupart de ses composants comme la suspension à chenille et la transmission furent retenus pour les prochains modèles.Et c'est ça forme qui donna le mot tank.

Le char d'aasaut Saint-Chamond:



Malgré son utilisation lors de la Grande Guerre, le Saint-Chamond est en réalité l'ancêtre de l'artillerie autopropulsée,sortit d'usine en 1916. Ce char est équipé d'un canon de campagne de 75 mm et de quatre mitrailleuse Hotchkiss de 8mm, d'une motorisation de 90 chevaux à transmission pétro-électrique permettant au char de se déplacer à une vitesse de 12 km/h sur route pour une autonomie de 60 km. Le gros point faible du Saint-Chamond, au delà de sa faible mobilité, c'est son incapacité à franchir les obstacles du champ de bataille à cause du rallongement de la coque à l'avant et à l'arrière pour accueillir le canon de 75mm, sous les 17 mm de blindage.
Devant ces résultats désastreux, l'Etat Major décida d'utiliser le Saint-Chamond pour l'entrainement des équipages ainsi que pour le ravitaillement du front.

Le char d'assaut Schneider:



Le char d'assaut Schneider fut le premier char français. A l'origine de ce projet,  Jean Baptiste Eugène Estienne qui est considéré commel pére fondateur de l'arme blindée en France. Il développa l'idée d'un tracteur blindé et la construction du projet revint à l'entreprise Schneider.
Equipée d'un canon Blockhaus de 75mm sur la droite et deux mitrailleuses Hotchkiss. Le Scheiner était sous-motorisé comme la plupart des chars de l'époque avec un moteur de 55 chevaux pour une vitesse de 8 km/h.
Les défauts du Schneider sont identiques à ceux du Saint-Chamond et les pertes catastrophiques lors de l'attaque du Chemin des Dames en 1917 incitèrent l'armée à arrêter sa production à 400 exemplaires, au profit du Renault FT-17.

Le Renault FT-17:



Je ne vais pas m'attarder sur le Ft-17, mais je vous renvoi plutôt à l'article de Fred sur ce char, vu qu'il peut être plus complet que moi.
http://tdpn.forumactif.org/t150-renault-ft-17

A7V Strumpanzerwagen:



L'Allemagne ne ressentit pas la nécessité de s'équiper de véhicule blindé: les Allemands sont en position défensive à l'Ouest et la Russie est sur le point de craquer en 1917.
En 1917, les Allemands retinrent l'idée d'un blindé en forme de boîte sur un châssis Holt (châssis qui équipé la plupart des blindés de l'époques). Ainsi naquit le A7V armé d'un canon de 57mm et de 6 à 7 mitraiileuses sous 30 mm de blindage. Pour le moteur, les Allemands optèrent pour deux moteurs Daimler-Benz quatre-cylindres de 100 chevaux donnant à ce char de 30t un vitesse de 13 km/h.
Les Allemands complètèrent leur parc blindé avec des chars fraçais et anglais capturaient au combat. Il faut noter que le A7V eut un rôle décisif lors de l'offensve de Ludendorff le 21 mars 1918 en enfonçant la défense Anglaise prés de Saint-Quentin sur 8km.

La série des Mark:



Surement les chars les plus connus de la Première Guerre Mondiale, la série des Mark Anglais a permis aux Alliés de sortir de la guerre de tranchée.
Le plus efficace de ces blindés restent le Mark IV, produit à partir de 1917. Il existe deux versions du Mark IV: une version femelle armée uniquement de mitrailleuse et une version mâle armé d'un canon de 57 mm et de 3 mitrailleuses de 7,7mm. Pour la motorisation, il s'agit d'un moteur Daimler de 105 ou 110 chevaux pour une vitesse de 6 km/h et une autonomie de 56 km, déplacant les 12mm de blindage pour un poids total de 28t.
Encore le problème pour ce blindé reste la mobilité qui en fait une cible facile pour l'artillerie mais le Mark IV est capable de franchir les tranchées adversaires et son impact est plus psychologique sur les troupes Allemandes qui paniquent à son approche.
L'utilisation du Mark IV fut décisif lors de l'offensive Anglaise sur Cambrai, le 20 novembre 1917, où les chars créent une brèche de 19 km en largeur et de 6 km en profondeur, faille qui aurait pu être mieux exploité par l'infanterie si elle ne s'était pas entêtée à réduire toute les poches de résistance, laissant le temps aux Allemands de colmater la brèche.
Le Mark IV est également impliqué dans la première bataille de char de l'Histoire qui eu lieu prés de Villers-Bretonneux où un Mark IV version mâle et deux Mark IV version femelle affrontèrent 3 A7V Allemands. Le Mark armait du canon de 57mm arriva à détruire un A7V et à endommager légèrement les deux autres forçant leur retraite.

Le FCM 2C:



Pour finir ce sujet, terminons avec l'un des chars les plus massifs jamais construits: le char français FCM 2C. Ce char produit en 1918 arriva trop tard pour être utilisé lors de la Grande Guerre.
Ce char mesure 12 m en longueur, 2,95 m en largeur et fait 4 m de haut. Son blindage est 45 mm au maximum. Il est armé d'un canon de 75 mm et 4 mitrailleuses Hitchkiss de 8 mm. Char propulsé par 2 moteurs Daimler ou Maybach de 520 chevaux au total pour une vitesse de 12 km/h sur route, pour un poids totale de 69t ( pour comparer le Tiger II faisait 68t et le JadgTiger 70t)
Une dizaine de 2C étaient toujours en service au début de la Seconde Guerre Mondiale où ils se montrérent totalement dépassés. Un exemplaire fut capturé par la Wermacht pour être exposé à Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche de mobilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche béton livré a domicile
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» recherche plan tobrouk type 202
» recherche filet de laiton
» Recherche de deux titres de dessin animée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HISTORY :: Histoires des Chars-
Sauter vers: