AccueilS'enregistrerConnexion
BIENVENUE SUR LE FORUM DES TDPN
MATCH ESL 1V1,3V3 OU 7V7, LES TDPN EN MODE FERRAILLEUR

Partagez | 
 

 La série des churchill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La série des churchill   Lun 2 Sep - 20:09

CHARS CHURCHILL

Le Churchill ou plus officiellement, Infantry Tank MkIV ou A22, est un char britannique utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale. Il est le dernier aboutissement du concept de char d'infanterie, alors en vigueur dans l'armée britannique. Il était réputé pour son solide blindage, et pour avoir servi de base à de nombreux dérivés spéciaux, les Hobart's Funnies. Après des débuts difficiles, il fut produit à près de 8 400 exemplaires et servit honorablement dans l'armée britannique jusqu'en 1952. Il reçut son nom en l'honneur de Winston Churchill qui, en plus d'être le premier ministre de l'époque, avait pris une part importante, lors de la Première Guerre mondiale, à l'émergence des premiers chars d'assaut. Celui-ci aurait déclaré à ce propos : « Ce tank a encore plus de défauts que moi ».


Son développement commence avant la seconde guerre mondiale. Ce char est destiné à accompagner l'infanterie sur le champ de bataille et à leur servir de couverture, d'où une faible vitesse, un blindage et un armement lui permettant de contrer l'ennemi. Grâce à sa taille, franchir les trous laissés par l'artillerie ainsi que les tranchées n'est plus un problème.

Les premiers prototypes sont réalisés en décembre 1940, mais le char comportait deux défauts très handicapant :

Une sous-motorisation évidente, en plus d'un moteur peu accessible ; une puissance de feu pitoyable.

La fabrication a d'ailleurs failli s'arrêter au profit du Cromwel suite au raid de Dieppe en août 1942. Heureusement, une nouvelle version sort avec une meilleure puissance de feu et de nombreuses améliorations mécaniques.
La deuxième bataille d'El Alamein en octobre 1942 redora le blason de ce char, lui permettent de continuer à être produit et amélioré.
Le Churchill a eu plus de vingt variantes depuis son premier prototype.
On n'oubliera pas de mentionner que c'est le Churchill qui a donné les bases du Black Prince, un prototype de char lourd britannique.

Histoire:
Son développement commence avant le déclenchement de la guerre : sous la désignation de A20, il est alors le futur remplaçant des Matilda II et Valentine. Il répond aux même besoins que ses prédécesseurs, issus de l'expérience du premier conflit mondial : accompagner une attaque d'infanterie sur un terrain bouleversé par l'artillerie. Pour remplir ce rôle, il doit être bien protégé, puissamment armé et disposer de bonnes capacités de franchissement ; on ne recherche pas une grande vitesse, puisque la progression doit s'effectuer au rythme d'un homme à pied. La tâche de développer le nouvel engin est confiée à Harland and Wolff, qui présente quatre prototypes en juin 1940. Cependant, l'expérience du Corps expéditionnaire britannique pendant la campagne de France vient de prouver que les besoins ont changé, et les spécifications du char sont revues par H.E. Merritt, qui confie la conception d'un nouveau modèle, le A22, à Vauxhall Motors. Une invasion allemande étant considérée comme imminente, le War Office précise que le char doit être mis en production avant un an.
Dès juillet, la conception est réalisée, les premiers prototypes sortent en décembre 1940, et les premiers exemplaires de série en juin 1941. Cependant, cette rapidité de développement se traduit par de nombreux problèmes mécaniques, dus à la sous-motorisation du char, aggravée par le manque d'accessibilité de son moteur. Il est aussi armé en tourelle d'un canon antichar de 40 mm, l’Ordnance QF 2 pounder, nettement insuffisant contre l'infanterie et les canons antichars, du fait de la faible puissance explosive de son obus. La version Mk IICS palliera quelque peu ce défaut par l'installation de l'obusier de 3 pouces en tourelle. Néanmoins, les maladies de jeunesse du Churchill provoquent une contre-performance, lors de son premier engagement au cours du raid sur Dieppe, en août 1942. La production est alors à deux doigts d'être stoppée au profit du nouveau char Cromwell.
Le Churchill est sauvé par l'apparition, en mars 1942, de sa version Mk III. Elle apporte de nombreuses améliorations mécaniques et substitue aux deux canons du Mk I, un seul Ordnance QF 6 pounder (57 mm), monté dans une nouvelle tourelle assemblée par soudure. Engagé en octobre lors de la seconde bataille d'El Alamein, le char y prouve enfin sa valeur. Le Mk III est suivi par le IV, qui revient à une tourelle coulée, plus économique ; ce sera la version la plus produite. Une nouvelle version d'appui est aussi produite, la Mk V, qui porte un obusier de 95 mm en tourelle. L'armement est encore augmenté sur la Mk VI, par le montage d'un canon de 75 mm Mk V, mais très rapidement lui succède une version entièrement revue, avec des épaisseurs de blindage comprises entre 25 et 152 mm. Cette version se révèlera extrêmement bien protégée, pouvant même encaisser des obus de 88 mm, néanmoins comme son moteur reste le même, sa vitesse maximale, déjà faible, chute encore passant de 26 à 20,5 km/h, et du fait de la surcharge, le char continue de souffrir de nombreuses pannes. Engagé en Normandie, son rôle sera néanmoins déterminant, en particulier lors de la prise de la côte 309, les 30 et 31 juillet 1944.


Variantes

Chars d'assaut
Churchill Mk I - 303 exemplaires - premier modèle, canon de deux livres en tourelle et obusier de 3 pouces en casemate.
Churchill Mk II - 1127 exemplaires - obusier de 3 pouces, remplacé par une mitrailleuse Besa.
Churchill Mk IICS - canon de deux livres en casemate et obusier de 3 pouces en tourelle.
Churchill Mk III - 675 exemplaires - mécanique améliorée, canon de six livres dans une tourelle soudée.
Churchill Mk IV - 1622 exemplaires - mécanique améliorée, canon de six livres dans une tourelle moulée.
Churchill Mk V - 241 exemplaires - version d'appui-feu avec un obusier de 95 mm en tourelle.
Churchill Mk VI - 200 exemplaires - canon de 75 mm Mk V en tourelle.
Churchill Mk VII - 1600 exemplaires - blindage maximum porté de 102 à 152 mm.
Churchill Mk VIII - Mk VII avec un obusier de 95 mm en tourelle.
Churchill Mk IX - Mk III ou IV, équipé de la tourelle du Mk VII et de blindages supplémentaires, améliorations mécaniques.
Churchill Mk IX LT - Mk IX gardant la tourelle et le canon de six livres originels.
Churchill Mk X - Mk VI bénéficiant des mêmes améliorations que le IX.
Churchill Mk XI - Mk V avec blindages supplémentaires et tourelle du Mk VIII.
Black Prince - Prototype muni d'un canon de 17 livres (6 construits.

Véhicules spécialisés
Churchill Oke - 3 exemplaires -
Churchill NA75 - 120 exemplaires -
Churchill AVRE -
Churchill ARV -
Churchill ARK (Armoured Ramp Carrier) -
Churchill Crocodile (lance-flammes) - 800 exemplaires -
Churchill Flail ou FV3902
Churchill Goat -
Churchill Kangaroo

Revenir en haut Aller en bas
 
La série des churchill
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» churchill et scammel AIRFIX 1/72
» question sur le churchill avre afv club
» Churchill A.V.R.E.
» Churchill MKII Dieppe
» churchill A.V.R.E 1/76 revell ex matchbox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HISTORY :: Histoires des Chars-
Sauter vers: