AccueilS'enregistrerConnexion
BIENVENUE SUR LE FORUM DES TDPN
MATCH ESL 1V1,3V3 OU 7V7, LES TDPN EN MODE FERRAILLEUR

Partagez | 
 

 Leichttraktor VK-31

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timter
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 24/12/2012
Age : 35
Localisation : Brest

MessageSujet: Leichttraktor VK-31   Sam 13 Avr - 15:48

A la fin de la Première Guerre mondiale, l'Allemagne a fini du côté des perdants, limitée dans le domaine du développement militaire par le Traité de Versailles. Cependant, un programme secret sous le nom de "Traktor" a permis le développement de véhicules militaires blindés et de l'artillerie.

En 1919-1921, l'Allemagne a été engloutie dans un esprit révolutionnaire. Afin d'éviter la chute de la République de Weimar, une commission des pays alliés permis à l'Allemagne d'avoir une petite quantité de véhicules blindés, jusqu'à 150 au total.

Au début de 1919, l'Allemagne a conclu un accord avec la Hongrie et lui construisit 14 LK-II. Un autre lot de LK-II a été construit pour la Suède.

Char LK-II.

L'affaire a été conclue par la société Steffen & Heyman. La Suède a également reçu des spécialistes allemands pour aider à l'assemblage. Les LK-II ont été acceptés en service sous le nom Stridsvagn M/21. Dans les années 1930, ils ont subi une modernisation, et sont restés en service jusqu'en 1941. Les contrats de construction pour les LK-II ont permis en "secret" le développement du projet d'un char lourd sous le nom de "Grosstraktor.

Char lourd Grosstraktor.

Le travail sur un char léger, désigné VK 31 (appelé Kleintraktor ou petit tracteur), a commencé deux ans après la construction du Grosstraktor lourd. Ce projet a été lancé par la Reichswehr, le 28 Mars 1928, en annonçant un appel d'offres pour un véhicule de combat à chenilles de 12 tonnes en poids. Les prototypes ont été construits entre 1929 et 1933 et ont coûté moins de 50 000 Reichsmark (soit environs 26000€).

La commande a été passée à trois sociétés: Daimler-Benz, Krupp et Rheinmetall-Borsig en mai 1928. A ce moment, l'exigence de poids a été abaissé à 7,5 tonnes. Des exigences supplémentaires incluaient 14 mm de blindage à l'avant et latéral et un équipage de 4 personnes. L'armement du "Leichttraktor" devait être un 37 mm semi-automatique et une mitrailleuse de 7,92 mm. Il devait aussi avoir une radio pour les communications vocales dans un rayon de 2-3 km et un télégraphe permettant de communiquer en morse jusqu'à 7 km. Une protection chimique était également nécessaire, dans le cas d'une attaque au gaz. La vitesse sur route maximum était 25-30 kph (40 kph par certaines sources), et 20 kph (30km/h) hors route.

Daimler-Benz a refusé de participer, en laissant Krupp et Rheinmetall-Borsig dans la compétition. Les deux sociétés ont mis au point un "Kleintraktor" rebaptisé "Leichttraktor" et leurs résultats sont très similaires. N'ayant pas beaucoup d'expérience avec des suspensions de chars, les ingénieurs Rheinmetall se sont basés sur le modèle de suspension des tracteurs. Chaque côté a 12 roues, afin de protéger ce système, un écran latéral a été retenu, avec trois ouvertures pour nettoyer la boue de la suspension. La coque était une combinaison de plaques soudées et boulonnées, à partir d'acier blindé 4-10 mm d'épaisseur. La façade, qui avait la transmission, abritait également un moteur Daimler-Benz M36 six cylindres, à essence, refroidi par liquide et de 100ch en puissance. La partie centrale avait le compartiment de commande ,le conducteur était assis sur le côté gauche et avait une petite tourelle rectangulaire avec hublots au-dessus de sa tête.

Les ingénieurs Krupp n'avaient pas confiance dans les châssis des tracteurs et ont construit leur propre modèle. Le véhicule Krupp était légèrement plus long et plus haut, ce qui a permis d'ajouter deux trappes sur le côté pour l'entrée et l'évacuation. Le char Krupp avait 6 petites roues de chaque côté, avec une suspension à ressort vertical. Rheinmetall était responsable de la conception de deux types de tourelles.

En haut, le model Rheinmetall et en dessous, le model Krupp.

L'Union soviétique a pris une part importante dans la création de l'armée blindée Allemande. Un traité sur la création d'une école de char germano-soviétique à Kazan a été signé à Moscou, en 1926. Elle était dirigée par le colonel Malbrandt Reichswehr, dont le nom a conduit au projet étant le nom de code KaMa (Kazan-Malbrandt). Les quatre prototypes de chars légers ont été envoyés ici, numérotés 37 et 38 (Krupp), 39 et 40 (Rheinmetall). La Commission technique spéciale (TEKO), créée pour échanger des expériences dans le domaine de la construction de chars, a commencé ses travaux là-bas.

Intérieur du modèle Rheinmetall, on voit bien ici la difficulté que pouvaient avoir le chef de char et le chargeur à travailler ensemble et à utiliser simultanément le canon de 37mm et la mitrailleuse coaxiale.

En 1933, chaque prototype ont parcourus de 1660 à 1865 km chacun. Les spécialistes soviétiques ont convenu que ces véhicules ne sont pas d'un grand intérêt pour l'Union soviétique. Toutefois, les ingénieurs soviétiques se sont intéressés à la suspension et la conception des tourelles (à savoir entre autre, l'installation d'une mitrailleuse coaxiale), ainsi que les radios des chars. Les spécialistes allemands craignaient qu'une modernisation ne soit possible sans augmenter le poids et réduire la mobilité déjà peu impressionnante de ces chars.

Leichttraktor Rheinmetall.


Leichttraktor Krupp.

En 1932, 289 unités ont été commandées, mais le projet a été annulé en faveur d'autres développements, tels que le Panzerkampfwagen I. Ensemble Krupp et Rheinmetall ont produit seulement 4 prototypes. La coopération entre l'Union soviétique et l'Allemagne pris fin et les quatre Leichttraktors ont été expédiés vers l'Allemagne en 1933, lorsque KaMa a été fermé. En 1934, les chars ont été déplacés à Munster pour l'hiver. De 1935 au début de la Seconde Guerre mondiale, ils ont pris part aux grandes manœuvres pour tester le concept d'une Panzer-Division au terrain d'entraînement des troupes (Truppenuebungsplatz Munster Lager). Les Leichttraktors ont été transférés à la toute nouvelle école de tirs (Panzerschiessschule Putlos) près de Oldenburg / Holstein. Ils ont été utilisés pour former les équipages pendant plusieurs années encore. Les chars ont été continuellement modifiés afin d'aider à titre expérimental dans la conception des futurs chars légers.

Leichttraktor Rheinmetall mod B de 1933 avec nouvelles suspensions expérimentales.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leichttraktor VK-31
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HISTORY :: Histoires des Chars-
Sauter vers: